Ibrahima Mané – Le 05 Décembre 2018

Une grande flamme bouillonne en moi
À chaque instant où je me trouve devant elle
Mon regard se pose sur ses lèvres fines
Et mon imagination suit une réalité.
Je me souviens de son regard si attirant
De son sourire radieux ainsi que la douceur
De ses mots qui font battre mon petit cœur
Qui en ce moment, ne ressent que de la solitude.
Aujourd’hui, je me trouve ailleurs, loin d’elle
Tout seul, avec un grand vide dans la poitrine
Un vide dont les promenades sur les plages
Ou les sorties nocturnes ne peuvent combler.
Je me lève chaque matin dépourvu de joie
Personne à mes côtés pour me sourire
Du coup, un rien me remplit de tristesse
Me rendant le goût du bonheur amer…
Les jours meurent, je les compte sans arrêt
En ayant l’espoir de te revoir le plutôt possible
Afin de revivre ces moments de grand bonheur
Passés dans les jardins publics de ma terre natale.

Publicités