Tachetures – Hakim Bah – 2015

Chronique

Des bribes d’histoires. Des bribes de vies. Des vies perdues. Perdues dans la douleur. La douleur de la mort. La mort de l’âme humaine. Des vies qui se volent. Des vies qui s’abandonnent. Des vies qui se perdent. Pourquoi tant de violence? Pourquoi tant de douleurs tues? Face à l’inhumanité. Face à la laideur de l’homme.

Tachetures. Un recueil fait de petites histoires. Comme de petites touches de pinceaux sur un tableau. Des touches rouges et noires signes de la noirceur de l’âme. Signes de la rougeur du sang. Sang de l’innocent. Innocent abandonné par la vie, par l’amour, par l’homme. Tout simplement. Dans un univers où le temps est indifférent à tout. Un univers où la nature semble se mettre au diapason de ce qui fait cet enfer sur terre. Comment peut-on malmener un corps et passer à autre chose? Comment peut-on en abuser ou lui ôter la vie et en effacer le souvenirs?

Tachetures. Des histoires de femmes. Des histoires d’hommes. Les uns sont des bourreaux, les autres sont des victimes avec pour seule consolation « Mektoub ». Comme si la vie avait accepté cette horreur. C’est un recueil fort qui fait appel à l’humanité qui est en chaque lecteur. Il prend aux tripes et nous fait détester la vie et ses hasards sanglants comme des tachetures.

Note 19/20

9782350450551   Editions Ganndal     Collection Tinka    51 p.    6,80€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s