Mission à Libreville – Iba Dia – 2018

Quatrième de couverture

« La meilleure façon de renverser un gouvernement est d’en faire partie« . Cette sentence de Talleyrand sied à ce polar qui porte les empreintes de machinations ourdies dans les hautes sphères de l’Etat gabonais. Des personnes aristocratiques du sommet de l’Etat, dévergondés, manipulateurs, et d’un népotisme à souhait, nourrissent la trame de ce récit aux multiples rebondissements. Dans ce contexte machiavélique et imprévisible, l’agent spécial sénégalais Bara Ndiaye, au service de l’ANAD, envoyé spécial à Libreville par la CEAO, tente hardiment, mais avec un fort professionnalisme, de se frayer une voie pour mettre fin à un complot de déstabilisation, téléguidé de l’extérieur. Entre Paulette Ekanga et son diabolique amant Moïse Ambroise Ngoma, face à l’homme de confiance de l’Etat, Alexandre Mbourou Opambo et le très doué ministre de la Défense, Alphonse Massiélé, les combats et ruses seront féroces. Mais, comme dans toute bonne fiction politique, la raison d’Etat finira par triompher. Mais à quel prix!

Chronique

Le Gabon. Un pays où se trame un complot. Une explosion à la Foire. Que se passe t-il? Accident? Complot politique? Le Haut Commandement fait appel à Bara Ndiaye pour enquêter dans ce panier à crabes qu’est le monde politique.

Mission à Libreville est une enquête qui se déroule dans une atmosphère feutrée. Danger. Espionnage. Belles femmes. Sexe. Tout ce qu’il faut pour créer du suspens et faire avancer les recherches de Bara Ndiaye. Le suspens tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Faut-il faire confiance à tout le monde? Surtout aux « amis » surgis de nulle part? Qui sont-ils? Sont-ils au service de l’ennemi? Autant de questions dont notre agent doit tenir compte. Pour rester  en vie. Si possible.

Avec Mission à Libreville nous entrons dans une guerre en sourdine. Une guerre d’intérêts politiques. Une guerre de clans, de tribus. Dans une guerre où l’essentiel est de tirer à blanc sur celui qui ne sert pas ses intérêts. Bara Ndiaye doit y faire sa place avec discrétion. Pour mieux observer. Pour comprendre. Pour trouver. Y a t-il un traitre? Si oui, qui est-ce?

Mission à Libreville se lit avec délice. Sans nous en rendre compte, nous tournons les pages tant nous sommes pris par les intrigues et le suspens qui s’accélère de plus en plus pour atteindre son paroxysme à la fin. C’est une plongée dans les dessous de la politique. Les dessous de l’autocratie. Ce qui s’avèrera pour notre agent spécial être une terrible mission à Libreville

Note 18/20

9782343157979   Edition L’Harmattan   150 p.   16€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s