Simone Kaya, écrivaine Ivoirienne (1937 – 2007)

KayaSimoneLa famille de Simone Kaya est originaire du Burkina Faso. Ses ancêtres viennent de l’actuel Burkina Faso. Son père, fils d’un militaire et agent de l’administration coloniale française, était lui-même né à Ouagadougou. Simone Kaya est née à Bouaflé en Côte d’Ivoire le 11 février 1937. Son père l’envoie à l’école et à 13KaneDanseuses ans, elle part en France. Elle y suivra une formation d’infirmière et d’assistante sociale. De retour en 7199Afrique, elle s’installe à Brazzaville, puis à Yaoundé et enfin à Abidjan, où elle travaille comme infirmière et assistante sociale et dirige l’INFS (Institut national de la formation sociale). Elle est une pionnière du roman féminin ivoirien. Elle meurt d’une méningite à Ouagadougou le 7 juin 2007. Elle a publié deux romans à caractère autobiographique:

  • 1976 Les Danseuses d’Impé-eya. Jeunes filles à Abidjan.
  •  1984 Le Prix d’une vie

New Phototastic Collage

Catégories :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s