La dame de fer – Kadiata Kaba – 2019

Quatrième de couverture

Orpheline  et mère célibataire, Elisabeth a dû se battre contre vents et marées pour se faire une place dans ce monde essentiellement dominé par les hommes. Les coups, elle les subit de toutes parts et de toutes sortes sans jamais sombrer. A l’extérieur, c’était une femme, mais, à l’intérieur, elle avait les tripes d’un homme. Partie de rien, elle est devenue la patronne du village à force de courage et de détermination. A la tête des plus grandes terres cultivables de Dalawaya, Elisabeth gère son patrimoine avec dextérité et maestria. Certains l’aiment, d’autres encore la méprisent  pour son audace et cette volonté ferme qui la caractérisent. Les retrouvailles avec Jack Solane, son amour d’enfance qui aujourd’hui est devenu son pire ennemi, vont bouleverser sa vie déjà mouvementée. Des secrets enfouis sont déterrés, des révélations lui seront faites. Saura t-elle y faire face et pourra t-elle effacer Jack définitivement de son cœur?

Chronique

Une rupture n’est jamais facile. Un divorce encore moins. Surtout pour une femme enceinte abandonnée par son époux. Cependant Elisabeth a vu pire. Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille. Loin de là. Elle a su maintenir le cap. Elle a su se battre pour avancer dans la vie. Pour réaliser ses rêves. Pour réussir.

Nous assistons à un long combat. Un combat de chaque instant que mène une femme malmenée par la vie. Pour réussir dans un monde d’hommes. Dans un monde où traditionnellement la femme se restreint à la petite place qui lui est attribuée. Elisabeth se doit de tenir tête à tous les obstacles, à jack son voisin et ennemi, afin de ne pas perdre la vie qu’elle s’est créée. Afin de ne pas bouleverser ses projets si durement acquis. Dès lors, pourquoi Jack veut-il revenir dans sa vie? Pourquoi pense t-il qu’en tant que faible femme, elle ne pourrait s’en sortir sans lui? Cèdera t-elle à son chantage? Décidément, la vie est faite de bien des mystères.

La dame de fer parle de ces femmes africaines pour qui le quotidien est une lutte sans fin. Des femmes sans qui ce grand continent ne serait plus. Des mères courage. Femmes seules ou mères de famille qui se lèvent chaque matin pour adoucir le quotidien bien difficile de leur famille. Elisabeth représente cette femme africaine libre et forte. Elle réussit malgré les bâtons que Jack s’est évertué à lui mettre dans les roues. Une belle histoire de courage et de résilience.

Note 17/20

9782343180168   Editions l’Harmattan   Collection Ecrire l’Afrique   111 p.   12€

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s