Le prix de la cola – Marilou ROBILLARD – 2021

Quatrième de couverture

Angèle Audepin vient d’arriver à Bamako. Elle va épouser Abdoulaye Kanté : elle a accepté de devenir sa seconde épouse et elle a demandé un mariage traditionnel. Mais, peu à peu, leur présent va s’alourdir des souvenirs de leur passé. Alors, quand les doutes et les faiblesses viendront ébranler leurs convictions, ils devront payer le prix de la cola pour rester maîtres de leur destin. Ce roman raconte la perte de l’équilibre, les moments où la vie bascule, quand le lâcher-prise et la résilience sont les seules issues possibles.

Chronique

L’amour est quelque chose de fort. De beau. Quand deux personnes d’origines différentes s’aiment, l’amour doit s’adapter à ces différences. Il devient de plus en plus compliqué quand ces deux personnes ont un passé lourd et compliqué. C’est le cas de Angèle et de Abdoulaye. Leur enfance a été très compliquée. Comment vont-ils faire pour vivre au mieux leur amour voire leur prochaine union?

Angèle la française va épouser Abdoulaye au Mali. Ce sera un mariage traditionnel. Mais beaucoup de choses ne facilitent pas ce mariage. A commencer par leur passé douloureux. Ce mariage leur permettra t-il de se retrouver totalement? Les Ancêtre sont-ils prêts à bénir cette union? Les rituels vodou briseront-ils le lien ténu qui lie ces deux personnes? Surtout que Adiaratou la première épouse est folle de douleur et de jalousie. Angèle se trouve en terrain inconnu. Comment se passera ce séjour au village? Comment apaiser les Ancêtres longtemps négligés par Abdoulaye? Angèle ignore totalement où elle a mis les pieds. Comment se terminera son séjour au village?

Pour ces deux êtres, c’est un retour au sources. Au commencement de la déchirure de leur âme d’enfant. Quel sera le prix de la cola? Une question qui se pose durant toute la lecture. La plume de l’auteure est légère, claire et invite à la découverte. Celle des traditions du monde obscur de l’Afrique. La découverte de deux mondes tout sépare et qui auraient pu ne jamais se rencontrer. C’est une lecture addictive qui fait apprécier cette histoire dont le lecteur ne sort pas indemne. A la fin, une question récurrente se pose: « Et si…? ».

Note 17/20

9782343223599   Ed. L’harmattan Coll. Ecrire l’Afrique   256 p.    22€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s