Qui sème des illusions récolte le chagrin – Stanislas Fortuné OKANA – 2021

Quatrième de couverture

Berthe, comme toutes les filles de son âge et de sa génération, rêve déjà du futur conjoint : un homme idéal bien défini dans sa tête et formé de toutes pièces par son imagination, bref un « portrait-robot ou idéaltype » hors du commun. Un jour, elle rencontre cet homme idéal. Pour elle, ce rêve va commencer à se concrétiser après un long pèlerinage sentimental, parsemé de doutes, de séparations prématurées, de remises en cause et de récriminations. Seulement, Deunov, ce prince charmant, bien que célibataire de son état, se considère comme déjà marié à lui-même c’est-à-dire à son propre corps. Croyant qu’il risque de devenir fou, elle décide, avec l’aide de son amie Corrine, de consulter les services magiques de Mino le féticheur, pour qu’il exorcise le sort qui guette son bien-aimé et obtenir son amour afin qu’à la fin se réalise son rêve sublime. Mais les lois de la nature et celles de la morale cosmique n’avaient pas encore dit leur dernier mot.

Chronique

En Afrique subsaharienne, le mariage n’est pas le fait de deux personnes, mais celui de deux familles. En général, deux écoles s’opposent: ceux qui sont pour les mariages traditionnels (le choix des époux est fait par les parents), ceux qui sont pour la modernité (les époux se choisissent mutuellement). En fin de compte, qui a raison et qui a tort? Les personnages de cette pièce de théâtre, au 21ème siècle, débattent de ce sujet, argumentent et vivent pleinement les idées qu’ils défendent. Qu’en est-il de l’idée sur les partenaires du mariage? C’est un débat qui divise souvent les nouvelles et les anciennes générations.

Se marier, oui. Mais, à quel prix? Comment faire le choix de son partenaire? Berthe a son idée bien précise et une liste de desiderata sur l’homme idéal. Son prince charmant est-il une utopie? Par contre, sa tante ne jure que par la tradition face aux recherches et aux rencontres sur les réseaux sociaux. A t-elle raison? Les arguments qu’elle présente pour illustrer ses dires sont-ils acceptables? Nous suivons chacune dans sa vie et surtout Berthe et ses aventures avec ses différents partenaires. A qui la vie et la réalité donneront raison. Qui vit d’illusions?

C’est une pièce de théâtre  dont l’idée est souvent débattue  dans le théâtre africain et dans la littérature africaine. Dans des pièces telles que « trois prétendants, un mari » de Guillaume OYONO-MBIA. Ainsi que d’autres dramaturges. Ce qui décrit la force des débats sur le dujet qui semble simple pour tout occidental. La pièce est intrigante et fait réfléchir sur le choix des jeunes par rapport à leurs parents. Une jeunesse dont la voix n’est pas forcément entendue. C’est une pièce de théâtre qui devrait réveiller les mentalités aussi bien parmi les jeunes que parmi les anciens. Comment se terminera ce subtil  face à face?

Note 16/20

9782343242071     L’Harmattan Congo-Brazzaville    89 p.    12€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s