Pas de visa pour Aïda – Nadège GUILLOUD-BAZIN -2015

Quatrième de couverture

Aïda est une jeune femme qui vit au Sénégal et qui se voit refuser sans aucune explication un visa touristique pour ses prochaines vacances en France. Pourtant, elle est invitée par des amis connus de longue date qui peuvent eux se rendre en vacances au Sénégal comme bon leur chante. Alors, elle s’interroge sur ce refus étrange qui l’attriste beaucoup mais elle a bien du mal à trouver des réponses aux questions qu’elle se pose. Pourquoi l’ambassade refuse-t-elle d’accorder ce si précieux sésame à une simple vacancière ? Ce n’était pas pour rester, qu’est-ce qu’ils croient ? Cheikh, un ami lui racontera sa propre expérience de candidat au départ mais qui finit par renoncer. Qu’est-ce qui fait que les gens sont toujours plus nombreux à vouloir partir quitte à y laisser la vie ?

Chronique

C’est connu. Quand un africain souhaite traverser l’espace Schenghen, il lui faut un visa en bonne et due forme. Les demandes sont nombreuses, même s’il faut payer cher. Il y a beaucoup d’appelés et peu de reçus. Aïda, pour sa part, est invitée en France par des amis français de longue date. Elle a un billet aller-retour pour passer de bonnes vacances. Elle a déposé un dossier de demande de visa et attend. Avec impatience. En tant qu’enseignante, elle sait qu’elle mérite ces vacances en août. Elle passera de bons moments en compagnie de ses amis, avant la rentrée scolaire.

Pour répondre à sa convocation à l’ambassade de France, Aïda a quitté sa province très tôt pour aller à Dakar. Son dossier était complet, donc elle est prête à recevoir son visa. Malheureusement, il lui a été refusé. Sans explications. Pourquoi? Que redoutait le gouvernement français pour lui refuser ce visa? Elle avait tant rêvé de ses retrouvailles avec ses amis. Pourquoi ne lui a t-on pas remboursé le montant versé? Aïda se met à réfléchir calmement, puis, avec colère. Elle pense à tous ces français qui n’ont aucune difficulté à venir dans son pays. Pourquoi la réciproque ne peut-elle pas exister? Qu’attendent les institutions de son pays pour être aussi sévères que leur confrère?

Cette bande dessinée  parle d’un sujet délicat en Afrique. Celui du visa qui n’est pas remboursé en cas de refus. Un visa distribué au compte-goutte, même si le dossier est complet. Aucune explication n’est fournie pour le refus. Pour Aïda, jeune femme battante, baisser les bras ne fait pas partie de ses projets. Les planches sont colorées. Les couleurs sont chaudes. La vie sénégalaise est bien croquée. La joie de vivre aussi, ainsi que le lien social. Nous découvrons le départ par bateau avorté de son ami Cheikh. C’est une bande dessinée très intructive et qui pousse à la réflexion.

Note 17/20

9791095035008    Editions Toom     55 p.     15€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s