La légende de Thessaba – Cahéla KOULEON – 2021 – Ed. L’Harmattan

Quatrième de couverture

À l’origine, quand les Esprits et les Hommes vivaient en harmonie, ces derniers reçurent la protection du monde spirituel. Mais les humains étant ce qu’ils sont, ils s’autodétruisirent avec leur vanité et leur soif de pouvoir… se faisant la guerre et utilisant les esprits pour arriver à leurs fi ns. Ainsi, la coexistence entre les deux mondes se rompit. Les siècles passèrent et les Hommes, négligeant leurs traditions, oublièrent leur véritable histoire. Mais, à l’ère des Royaumes et des Empires, un vaste bout de paradis appelé Daïli prospérait en Afrique de l’Ouest, sous le règne de la dynastie Orunmila. Alors que le trône devait être cédé à une seule et unique héritière – la princesse Thessaba – à son dix-septième anniversaire, une suite d’événements vint plonger le royaume dans les ténèbres…

Chronique

J’aurai pu facilement commencer par « il était une fois ». Mais, cela aurait retiré tout son sens à cette histoire. Ainsi que le dit le petit Flamboyant dans le roman « les légendes ne sont que des histoires réelles, dont la vérité nous effraie« . Ce qui prend tout son sens dans ce roman. Dans un royaume, une belle princesse a pour habitude de n’en faire qu’à sa tête. Elle est invivable avec son personnel qui l’entoure. Comme tout enfant gâté qui se respecte. Un jour, sa vie va être bouleversée. Que va-t-il se passer? Que deviendra la princesse Thessaba ?  Comment s’en sortira-t-elle, avec son caractère d’enfant gâtée? 

Au vu des nombreuses anecdotes, de certains détails, je situerai l’histoire en Côte d’Ivoire. C’est un voyage accompagné par les divinités rappellent les dieux vaudous. Thessaba et ses compagnons partent à la recherche du Graal. de quoi s’agit-il? Leur route est parsemée d’embûches. D’une belle écriture, l’auteure nous emporte dans cette grande et dangereuse quête. C’est une quête de soi pour Thessaba. Elle doit aller au bout d’elle-même pour faire face à ces légendes qu’elle ridiculisait. Est-ce une leçon du destin? Des dieux? Des Ancêtres? Thessaba va être obligée de grandir mentalement. De comprendre la portée des traditions et leurs rôles dans la société. De comprendre le rapport entre l’humain, les dieux et les Ancêtres.

C’est un roman-conte qui nous fait voyager au travers des traditions et de la mythologie ivoiriennes. C’est ainsi que je définirai ce livre. Thessaba et ses compagnons vont devoir mettre leurs connaissances, leurs forces en commun pour avancer dans cette quête du Graal, dans un monde où les esprits sont au diapason avec les humains pour que ces derniers respectent leur pacte. Chacun porte le poids des traditions  de son peuple. Pourront-ils, ensemble, trouver une solution pour leur peuple? Trouveront-ils une réponse à leur quête? L’auteure a une plume superbe. Elle offre une belle histoire pleine de rêves, de cauchemars, de questions, aux lecteurs que nous sommes. La magie de la mythologie africaine fonctionne très bien. Le tome deux est attendu avec impatience. 

Note 19/20

978233237756    Ed. L’Harmattan     232 p.    22,50€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s