Pourquoi? Comment? Je vous explique….

Beaucoup d’auteurs ont répondu à mes demandes d’interview, ont renvoyé des documents, etc.  Presque tous se demandent  « Alors, c’est pour quand?« . Ce que je comprends et respecte profondément. C’est la raison pour laquelle je vais vous expliquer ce que je fais, mes méthodes de travail car savoir, c’est comprendre. Je tiens deux blogs. Un bog sur la littérature africaine et ses richesses que vous m’aidez à mettre en avant. Je ne vous en remercierai jamais assez et un autre sur les chroniques littéraires.

  •  Les chroniques de Lee Ham me permet de mettre en avant des livres d’une grande beauté. D’une grande richesse. Ces derniers sont envoyés par les auteurs et les maisons d’édition. Je dois les lire et en faire la chronique et les poster sur tous les sites. Je les reçois de divers endroits du monde et c’est toujours une magnifique découverte. Tous les jours, je vais à la chasse au trésor dans ma boîte aux lettres. Une étape importante, il faut noter les livres, leur date réception, de traitement, etc. (J’ai un tableau très sophistiqué, mis à jour quotidiennement). J’adore.
  • Littérature d’ailleurs. Le point commun à ces deux blogs, c’est la minutie et un travail de longue haleine. Dans Littérature d’ailleurs, j’aborde plusieurs thèmes. Pour les auteurs et les ouvrages, ce sont des recherches très pointues. Il faut recouper les données pour ne pas faire trop d’erreurs. Les romans sont classés par genre. Pour les auteurs, Tous les documents  sont classés par auteurs (vous comprenez maintenant pourquoi je vous les demande en pièces jointes, ha, ha). Les dossiers auteurs sont classés par pays (tout simplement par souci d’équité). Les entretiens sont intégrés aux dossiers des auteurs concernés.  Il faut faire une fiche de présentation qui parait en premier, puis une fiche d’entretien mise en ligne peu après. Je tente de faire en sorte qu’il y ait une mixité nationale.

Je travaille dans le respect des écrivains et de leurs oeuvres. Ce qui me pousse à être minutieuse, à poser de nombreuses questions, à vous relancer afin de clarifier certaines données. Je suis toujours agréablement surprise de votre investissement à tous les niveaux. Je vous en remercie Et voilà….

Publicités

Karaïbeditions/Caraïbeditions

Florent Charbonnier créa cette Maison d’Edition Antilles – Guyane en 2007. Il souhaitait mettre en avant un espace d’expression créole. En effet, cette Maison d’édition a été parmi les premiers à éditer, à partir de 2008, des ouvrages célèbres en créole. Par exemple, le petit prince, Astérix…. Elle est spécialisée dans l’édition de tous les genres littéraires en créole ainsi que dans les livres de jeunesse bilingues (créole et français)

Caraïbeditions  a souhaité diversifier l’édition de mangas, de bandes dessinées. Elle édite des polars, des romans et a, dans son catalogue, de grands écrivains tel que Raphael Confiant.

Deux adresses

  • Mbe Mango Vulcin Cedex 2 97232  Le Lamentin Martinique
  • BP 154  97170 Petit Bourg Guadeloupe

Les Editions Khoudia – Centre Africain d’Echanges et d’Animations Culturelles (CAEC)

Les Editions Khoudia ont été fondées par l’écrivaine Aminata Sow Fall en 1987. Le Directeur actuel est l’écrivain Nabil Haïdar. Cette Maison d’Edition à compte d’éditeur lui permettait de s’engager dans la modernisation culturelle du Sénégal. Un objectif qui tient à cœur à Aminata Sow Fall.

Ainsi, il s’agit d’éditer des écrivains Africains en Afrique pour redonner envie aux africains de lire, d’écrire malgré les conditions de vie difficiles. De donner une visibilité aux nouveaux auteurs africains, leur faire exprimer leur créativité. Le prochain objectif de cette Maison d’Edition est d’éditer en langues nationales africaines.

Moi, auteure

Depuis mon plus jeune âge, l’écriture a été mon moyen d’évasion. Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’ai dû faire face à une dyslexie sévère qui ne fut diagnostiquée qu’à l’âge adulte. Les coups, les quolibets, les insultes furent mes compagnons scolaires. Ensuite, au collège, j’étais la plus jeune de ma promotion. J’étais victime de harcèlement moral, physique de la part des élèves plus âgées. C’était violent. Très violent. L’écriture fut mon refuge. Mon baume au cœur. Mon hurlement muet. L’expression de mes terreurs. Depuis, je n’ai pas arrêté d’écrire. Pour mon plus grand plaisir.

Une nouveauté sur ce blog

Bonjour les amis. Notre blog évolue. Je dis bien notre car il vous appartient aussi et je vous remercie du fond du cœur de me suivre, de vous abonner, de jeter juste un œil en passant, de liker mes articles.P_20171207_114009_LL - Copie

En ce moment, je suis en train de faire une série d’interviews auprès d’auteurs contemporains qui se prêtent volontiers à ce jeu, malgré leur emploi du temps hyper chargé. Je leur suis très reconnaissante de prendre quelques instants pour notre modeste blog.

Très bientôt, une nouvelle rubrique vous présentera les interviews et les bibliographies de ces généreux auteurs. Merci à eux d’avoir accepté. Il n’ y pas de mots suffisants pour leur signifier ma reconnaissance.

A très bientôt pour cette nouvelle rubrique.

Prix Ahmadou Kourouma 2018

Lors du Salon Africain du Livre de Genève 2018, Wilfried Nsondé, écrivain Congolais, a reçu le Prix Ahmadou Kourouma  pour son livre « Un océan, deux mers, trois continents » paru chez Acte Sud. Son roman raconte la véritable histoire d’un prêtre  noir Angolais (Nasku Ne Vunda baptisé Dom Antonio Manuel), premier ambassadeur noir au Vatican, qui voyagea au XVIème siècle en tant que passager sur un négrier. Il était l’émissaire du roi des Bakongos Il découvrit ainsi l’horreur des cales négrières et passa sa vie à se battre contre l’esclavage.