Catégorie : extrait

MURMURE DES OMBRES

Longtemps ils sont partis, tous ces vieux compagnons ! Pieds nus sur la rosée des prés, de par les monts Sous les chants des oiseaux ou au creux des vallons Nous errions riant aux grands éclats en sourdine le doux murmure des ruisseaux. Oh ! Chers vieux compagnons des chemins des champs ! Je me

Lire la suite