Amina Seck – auteure Sénégalaise aux multiples casquettes

imagesJEE7BMQWTitulaire d’une licence en Marketing et communication des entreprises, Amina Seck sort son premier roman « Mauvaise Pente » en 2017. Un roman qui est en fait le journal intime de l’héroïne Alimatou Ly. Cette dernière y dévoile toute sa vie. L’occasion pour l’auteure d’aborder des sujets tabous dans la société sénégalaise (la difficulté des mariages religieux mixtes, l’avortement) ainsi que d’autres qui gangrènent la vie sociétale: L’hypocrisie, l’amour, le rejet, la déception, la trahison. Aminata Seck, au travers de son roman, met en lumière la condition des femmes dans son pays.

Cependant, Amina Seck n’est pas seulement auteure. Elle est aussi comédienne, scénariste et réalisatrice. Selon elle, l’écriture est une thérapie qui aide à la guérison. De plus, l’écriture représente pour elle la liberté, la sensation d’exister, de créer un imaginaire.

https://www.goethe.de/ins/sn/fr/m/kul/sup/ceu/21206246.html

 

 

 

Publicités

Angèle Rawiri – Première romancière Gabonaise – 1954-2010

Angèle Ntyugwetondo Rawiri est née le 29 avril 1954 à Port-Gentil au Gabon. Son père était fonctionnaire. Elle a perdu sa mère très jeune. Après avoir fait des études en France, elle est retournée vivre au Gabon où elle a exercé le métier de traductrice-interprète. Cependant, en 1995, elle revient s’installer en France. Elle fut aussiAngele-Rawiri_9490 mannequin et actrice (joua des seconds rôles dans les séries des James bond) à Londres.

Elle a abordé plusieurs sujets qui, à l’époque, posaient problèmes. Dans Elonga (1980), elle aborde le sujet de la sorcellerie et des sciences occultes en Afrique. En 1983, dans G’amérakano au carrefour, elle parle du choc de la tradition face au monde moderne, du métissage et du statut de la femme dans le monde contemporain. Le sujet le plus polémique fut abordé en 1989 dans son roman Fureurs et cris de femmes. Elle y parlait de l’homosexualité féminine.

C’est une écrivaine qui nous a quitté trop tôt, au sommet de son art. Elle est décédée le 15 novembre 2010 à Paris.

Ananda Devi – le poids de la conscience Mauricienne – 1957

AVT_Ananda-Devi-Nirsimloo_7450Ananda Devi Nirsimboo est née le 23 mars 1957 à l’île Maurice (Trois Boutiques). Elle a des racines indiennes. Elle est passionnée de poésie et a écrit sa première nouvelle à 15 ans (pour un concours qu’elle a gagné). Elle est Docteur en Anthropologie Sociale et traductrice. Ce qui se ressent dans son approche de la société, dans son art de décortiquer l’âme de chacun de ses personnages. De plus, du fait qu’elle soit polyglotte, elle illumine ses écrits de mots Hindi ou Créole qui reflètent sa pluri culturalité.

Au gré de sa plume, Ananda Devi met à vif le côté obscur de son île et de sa population.devi Elle crache à la face du monde les maux les plus secrets d’une société qu’elle connaît si bien. Planter un couteau dans une plaie sociétale à vif et arracher ses sombres entrailles est un art  dans lequel elle excelle. Toujours montrer plus pour interroger, réveiller la conscience sociale, la pousser à réfléchir, à voir dans ses écrits le reflet de leurs actes et pensées. Pour montrer que tout Humain, peu importe sa condition ou son apparence, a un rôle à jouer au sein de la société à laquelle il appartient. Ses écrits ont marqué le monde littéraire. Ce qui lui a permis de recevoir en 2006, le prix des cinq continents de la Francophonie, en 2010 le prix Louis-Guilloux. Elle a été ordonnée chevalier des Arts et des Lettres en 2010.

 

Bibliographie

  • 1977 Solstices
  • 1987 Le poids des êtres
  • 1988 Rue de la poudrière
  • 1993 Le voile de Draupadi
  • 1993 La fin des pierres et des âges
  • 1997 L’arbre-fouet
  • 2000 Moi l’Interdite
  • 2001 Les chemins du long désir
  • 2001 Pagli
  • 2002 Soupir
  • 2003 Le long désir
  • 2003 la vie de Joséphin le fou
  • 2006 Eve de ses décombres
  • 2007 Indian Tango
  • 2009 Le sari vert
  • 2011 Quand la nuit consent à me parler – Poésie
  • 2011 Les hommes qui me parlent
  • 2013 Les jours vivants
  • 2015 L’ambassadeur triste
  • 2017 Ceux du large – Poésie
  • 2018 Manger l’Autre