Charles William Dambudzo MARECHERA,écrivain zimbabwéen (1952-1987)

Charles William Dambudzo Marechera est né à Rusape au Zimbabwe le 4 juin 1952, dans le township de Vengere. Son enfance se passe dans un climat de discrimination raciale, de violence et de pauvreté. Rejetant son milieu familial, il adopte un mode de vie de plus en plus autodestructeur. Le jeune homme reçoit néanmoins une éducation élémentaire à la mission de Sainte Augustine à Penhalonga, où on lui dispense le programme d’enseignement colonial. Étudiant à l’université de Rhodésie, il est exclu après avoir participé à une manifestation revendiquant de meilleurs salaires pour les employés noirs de l’institution. Opposant farouche au gouvernement de Ian Smith, le jeune homme doit fuir, d’abord au Botswana, puis en Angleterre. Il obtient une bourse pour le New College d’Oxford, mais est renvoyé en 1977 pour avoir tenté, sous l’emprise de l’alcool, d’incendier les locaux. Marechera rentre au Zimbabwe en 1981.  Sa santé physique et mentale est profondément détériorée, et il se retrouve souvent sans abri. L’état de santé de l’écrivain se dégrade, et Dambudzo Marechera meurt des suites du sida le 18 août 1987 à Harare (Zimbabwe) à l’âge de trente-cinq ans. 

Prix littéraires

1979 Guardian Fiction Prize pour La maison de la faim

Oeuvres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s