L’envers du destin – Najib Redouane – 2019

Quatrième de couverture

Mimouna, jeune juive dans le Maroc post-colonial, possède un destin tout tracé au sein d’une famille aimante, jusqu’au moment où son regard croise celui de Mohand, musulman, bouleversant ainsi le cours des choses. Leur union est inconcevable, et la blessure de la séparation brutale ne se refermera jamais. Les confidences qu’elle livre à l’aube de sa vieillesse exposent le drame de son arrachement à la terre marocaine vers Israël, paradis promis qui se révèle le début de son enfer. Un destin orageux retracé dans sa réalité où l’intolérance, la violence et la haine ont détruit une âme qui s’élève parfois en métaphore de celui vécu par les sépharades exilés en terre hébraïque.

Chronique

L’amour est universel. Il fait fi des différences. C’est ce qui arrive à Mimouna, une jeune femme juive amoureuse de Mohand un jeune musulman. Ils ont grandi ensemble au Maroc et font des projets pour leur avenir commun. Juste après le guerre du Kippour, cet amour pourrait déranger plus d’un. Un amour simple et beau, rendu compliqué par la société. Par la famille. L’avenir paraît bien sombre pour les tourtereaux.

L’envers du destin est le récit d’une femme que l’amour effleura et fit rêver. Le temps d’un cauchemar. Le temps d’un rêve avorté. Parfois, les humains détruisent des vies en pointant du doigt le destin qui accepte de modeler la vie qui lui est offerte. Mimouna va découvrir l’horreur. L’enfer. L’abandon.  Son histoire se tisse en parallèle à celle d’un peuple déraciné. Un peuple qui abandonne sa vie au Maroc pour arriver en Terre  Sainte comme un cheveu dans la soupe. Un peuple qui arrache ses racines et a du mal à les replanter sur une terre où il se sent étranger: les sépharades.

L‘envers du destin est un constat. Celui de l’échec d’une vie que deux amants ont rêvé meilleure et que le fanatisme religieux anéantira. C’est le récit d’une destruction méticuleuse de deux êtres. Deux âmes pulvérisées par la haine familiale, la méchanceté, le manque d’amour. Une femme anéantie qui n’arrive pas à se pardonner. Une femme qui tente vainement de se reconstruire. Une femme qui ne vit qu’à travers la douleur, le rejet et la haine qu’elle sème autour d’elle au point d’accepter d’être maltraitée par les autres. Au point d’accepter d’être jugée par les autres sans jamais se défendre. Mimouna connaitra t-elle enfin la paix? Retrouvera t-elle son amour perdu?

Note 17/20

9782343182803    Ed. L’Harmattan   Coll. Rue des Ecoles   316 p.   27€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s